image

Fabrication d'une enceinte centrale Alpha 40c

Faute d'être totalement satisfait de ma enceinte centrale Infinity Beta C360, j'ai décidé de me lancer dans la construction d'une enceinte centrale avec les mêmes haut-parleurs que l'Infinity Alpha 40, je l'ai naturellement baptisé Infinity Alpha 40c.

Vous trouverez dans cette page une description de toutes les étapes qui m'ont permis d'arriver au résultat final :


Les plans de l'enceinte

En côtes extérieures l'enceinte fera 70 cm x 24,8 cm x 34,9 cm. A titre de comparaison la Beta C360 mesure 65 cm x 21 cm x 29,8 cm. La nouvelle est donc légèrement plus imposante que la Beta C360.
J'ai choisi ces mesures afin de retrouver le même volume que celui de l'Infinity Alpha 40. En effet celle-ci mesure, en côtes intérieures, 18,3 cm x 86,4 cm x 27,3 cm, soit un volume interne de 43.16 litres.
En partant du principe que je vais utiliser du medium de 19 mm pour construire l'Alpha 40c, elle aura un volume interne de 66,20 cm x 21 cm x 31,10 cm, soit un volume interne de 43.24 litres.
Avec le même volume, le même filtre, les mêmes haut-parleurs et des évents calculés afin de conserver le même accord, l'enceinte devrait théoriquement "sonner" exactement comme une Alpha 40.

J'ai commandé des planches de medium de 19 mm chez Woodom.com. J'ai choisi ce fournisseur car les découpes de bois sont réalisées avec une commande numérique, les coupes sont donc parfaites au millimètre près, ceci garantissant un assemblage sans problème.

J'ai acheté :
- 2 planches de 70 x 34,90 cm pour les faces haut et bas,
- 2 planches de 21 x 34,90 pour les cotés,
- 2 planches de 21 x 66,20 pour les faces avant et arrières,
- 1 planches de 70 x 24,8 qui va me servir pour la fabrication du cache avant.

Le tout pour une somme de 57.86 €.

A cela il faut ajouter un tube de PVC de 5cm de diamètre (sur 1 m de long), de la colle à bois et du joint silicone.

Le résultat espéré


Voici un photo montage du résultat que j'espère obtenir :



Et une modélisation en 3D :



Je suis parti sur le principe de positionner deux évents afin, d'une part d'avoir une symétrie esthétique dans la facade et, d'autre part, de favoriser l'évacuation de l'air sans risquer d'avoir des bruits d'écoulement (mes évents seront construits avec des tuyaux PVC de 50mm de diamètre).

Les composants


Pour bâtir ce projet, il me fallait déjà trouver les haut-parleurs. Neufs, je trouvais leurs coûts trop élevés, j'ai donc opté pour l'occasion et ai eu la chance de trouver sur un site de vente d'occasion une personne qui vendait une seule enceinte Alpha 40.

La première étape du projet consistait à démonter l'enceinte pour en récupérer tous les composants :
Voici l'enceinte complètement démontée. On peut voir de gauche à droite la mousse isolante au fond de l'enceinte, le filtre, le cache des haut-parleurs medium et aigu, les haut-parleurs de grave, de médium et au dessus l'event et le cache de l'enceinte.

La prochaine étape a consisté à découper l'enceinte à la scie sauteuse afin de récupérer la cavité en polystyrène du médium. On peut la voir sur la photo derrière le trou du médium.

Voici les photos de l'enceinte après découpage :

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Et voici la cavité de médium qu'il reste à détacher soigneusement de son support.
Cliquer pour agrandir

Après l'avoir détachée...
Cliquer pour agrandir
Le cache du support médium aigu dont j'ai découpé le bas. Le photo montage ci-dessus montre pourquoi je l'ai découpé.

Les découpes


Voici le plan de découpe de la face avant :



Il faut ensuite tracer les découpes sur la face avant :



Sur cette photo, je n'avais pas encore tracé le deuxième évent en bas à gauche. Les découpes et feuillures sont effectuées à l'aide d'une Newbinette.

La découpe des feuillures des haut-parleurs de grave :



La découpe du tweeter :



Avec une contre planche afin d'éviter d'éclater le bois sur le rebord. On voit aussi sur la photo le meilleur ami du défonceur, le pinceau pour dépoussiérer.



La feuillure du medium avec la même technique de contre planche :



Avant de découper les trous des haut-parleurs, je fixe l'intérieur avec une vis afin qu'il n'y ait pas de ressaut à la fin :



Après découpe :



Deux petites encoches en haut pour le support des haut-parleurs d'aigu et de medium :



Le support s'encastre parfaitement :



Après le perçage des évents, la facade est terminée :



Pour la face arrière, j'ai fixé deux guides sur les cotés :







Bien sûr, je n'ai pas résisté à un petit essai de positionnement :





La mise en place des tourillons


Afin de renforcer l'ensemble, je pars du principe d'une rigidification à base de tourillons. Sur les petits cotés, les tourillons seront à 7 cm des bords, sur les grandes largeurs, ils seront à 8 et 23 cm des bords :





Pour fixer les tourillons j'ai acheté un outil magique de chez Wolfcraft appelé "Le chevilleur" (article n°4640 000) pour 22 euros. Il permet de percer avec la précision nécessaire les trous des tourillons.

Voilà à quoi il ressemble :





Les trous trois correspondent à trois diamètres de perçage, 6, 8 ou 10 mm.

Il faut commencer par percer sur la tranche. Les ergots de l'appareil permettent de percer pile au milieu. Le positionnement de l'appareil diffère selon le diamètre de perçage.





Et voilà le résultat :



Ensuite il faut enfiler l'appareil sur un tourillon qu'on aura préalablement fixé dans un trou :



Et visser un complément (fourni bien sûr) parfaitement à angle droit :



Les deux planches doivent être fixée dos à dos (ce n'est pas marqué dans la documentation mais c'est très important) :



Ensuite, on retourne l'appareil pour que la pièce ajoutée, qui possède trois encoches de 6, 8 et 10 mm vienne s'enfiler sur un tourillon, comme cela on est sûr de percer dans l'axe :



On perce à travers comme précédemment :



Et voilà le résultat, c'est impeccable :



Au détail près que je n'ai pas percé dans le bons sens (mais ce n'est pas grave, je rattraperai par la suite) :



Vous voyez les beaux tourillons sur la face avant, à droite ?

Les trous sont tous percés et les tourillons mis en place :








Les quatre cotés une fois assemblés :



Le perçage des trous des faces supérieure et inférieure nécessite un petit montage avec les flans mis en place :



Mise en position de l'ensemble des morceaux, tout s'emboite parfaitement  :



La mise en place des évents


Deux évents de 18 cm sont entrés en force dans les trous. L'étanchéité est assuré par un joint silicone :





Le collage


La cavité du médium aigu est fixée avec une bonne couche de joint silicone. Le joint me permet de rattraper les aspérités et défauts du polystyrène.



Et les côtés sont collés et maintenus avec des sangles. En terme d'isolant interne, j'ai réutilisé celui qui était dans l'Alpha 40 d'origine. Après écoutes, j'ai acheté de l'isolant complémentaire et ai tapissé les autres faces de l'enceintes (sauf l'arrière de la face avant).









J'ai finalement retaillé le support medium aigu afin d'avoir une meilleure jointure avec la caisse (ma feuillure était trop profonde). Et finalement, je trouve l'aspect final plus esthétique :



J'ai donc rebouché les trous avec un mélange de sciure et de colle à bois.

Le montage


Après montage, voici deux photos, l'Alpha 40c en haut, la Beta C360 en dessous :






Le placage


Pour plaquer l'enceinte, j'ai acheté du placage vinyl pré-encollé que j'ai collé avec de la colle à bois :









Le placage est découpé en laissant 2 cm à chaque extrémité, encollée avec de la colle à bois et mis sous presse. Pour les découpes, il suffit de retourner l'enceinte et de couper au cutter.

Une fois terminé :



La fabrication du cache


Le gabarit du cache est découpé dans la planche de MDF de 5 mm :



Le tissu est collé et punaisé par l'arrière :



Deux morceaux d'acier de 7cm sur 2 cm sont collés :



Sur l'enceinte, j'ai vissé deux attaches en acier que j'avais en stock :



Les deux petits cubes de 5 mm de coté sont des aimants qui supportent chacun un poids de 1 kg !
Un seul aurait suffit, mais en avoir deux garantie plus de stabilité au cache. Je me les suis procuré chez SuperMagnete.de

Et le logo Infinity est collé sur le devant :



Tests et conclusion


Voila, l'enceinte est terminée, enfin pour l'instant, je vais refaire les filtres, comme sur les Alpha 40, et peut être refaire le placage, je trouve celui là un peu clair.



En haut la Beta C360, en bas l'Alpha 40c :



Et deux vues globales (avant la fixation du cache) :





A l'écoute le résultat est très satisfaisant, l'Alpha 40c sonne vraiment comme une colonne Alpha 40, c'était le but recherché, je peux dire qu'il est atteint au dela de mes espérances. En écoute comparative avec la Beta C360, l'écart est cruel pour la Beta C360, le registre medium-aigu est largement supérieur sur la 40c, et pourtant j'utilise le filtre de base fourni par Infinity sur la 40c et un filtre très optimisé sur la Beta C360. Enfin, je ne trouve plus les voies pincés, un peu nasillardes, elles sont au contraire très agréables (bien que le changement du filtre amènera un grand mieux de ce coté là). L'écart sur le registre grave est aussi sensible en faveur de la 40c, le volume bien supérieur de l'enceinte y est surement pour quelque chose. La cohérence d'ensemble est extraordinaire, je n'insisterai jamais assez sur la nécessité d'avoir cinq enceintes identiques dans un home cinéma, une grande part du plaisir (acoustique) réside là.

En conclusion, pour un coût de revient d'environ 200 € (hors filtre), j'ai enfin l'enceinte qu'Infinity aurait du nous fournir lors de la mise sur le marché de la série Alpha. Je ne peux que vous inciter à suivre cette voie pavée de bonheur.

Remplacement du filtre


Un mois et demi après la conclusion écrite ci-dessus, j'ai enfin refait le filtre avec des composants haut de gamme. A l'écoute, le gain est vraiment appréciable, mais ce n'est pas une grande surprise, ce n'est que la cinquième Alpha 40 que je modifie. En terme de composants, j'ai réutilisé une partie de ceux de la Beta C360 et ai complété sans lésiner sur la qualité, ainsi sur le medium, le condo de 39 µF est entièrement composé avec des Audyn Cap+ (22 + 10 + 6.8). Avec une self à ruban derrière, le résultat est très appréciable.

Voici le filtre medium-aigu, le schéma d'implantation est strictement le même que celui de mes premières Alpha 40.



Le filtre bas, le condensateur de 68 µF est collé sur la plaque de medium :



A l'écoute, avec le Rotel RSX1065 qui pousse derrière, un DD12 pour assurer en bas, c'est vraiment un grand bonheur. Cohérence de l'ensemble, grave maitrisé et très linéaire, séparation des canaux, tout y est pour un prix de revient raisonnable (n'oublions pas que les RSX1065 et DD12 ont été achetés d'occasion).